Comment rendre ludique le travail de la technique ? Avec Cédric Hilaire

Comment rendre ludique le travail de la technique ? Avec Cédric Hilaire

Vous avez certainement déjà vu Cédric Hilaire et la patate qu’il a dans ses vidéos pédagogiques ! Aujourd’hui on s’intéresse à la question « comment rendre ludique le travail de la technique ». Cédric nous partage sa routine d’entraînement, ses secrets pour continuer à progresser quand « on sent qu’aujourd’hui ça va pas le faire » et encore pas mal de choses.

 

Vous découvrirez

  • 2 méthodes qu’il utilise pour rendre ludique le travail de la technique
  • sa routine d’entraînement (pour la technique et la créativité)
  • sa technique pour mieux écouter les musiciens avec lesquels il joue

 

Cédric Hilaire

Facebook

YouTube

Site Officiel

 

Références citées

Easy Gospel Chop

Paco Séry

 

 

Ça vous a motivé à revoir votre technique ?

Je vous invite à visionner les 3 vidéos que j’ai créées pour progresser plus rapidement, grâce au formulaire en dessous de cet article.

Bonne écoute et à bientôt !

 

Aurélien

Share

Comments

  1. Ah Mossieur Hilaire !! Ce qu’il raconte dans ce post c’est exactement ce qu’il m’enseigne tous les lundi soirs 😉

  2. Laurent Robacchi Says: juillet 23, 2016 at 11:19

    Salut Aurélien,

    bon sans rancune suite à notre petite incompréhension au sujet du podcast sur Damien Schmitt. Concernant ce post, BRAVO pour cette interview ! Car tu vois Cédric c’est un mec que je déteste ! en effet il est bien dans ses pompes ,dynamique efficace car même si ce qu’il te montre nécessite une certaine technicité ( qu’il a bossé grave et ça se voit et s’entend..) il te parle clairement,de façon synthétique tu comprends tout ce qu’il t’explique et quand il te montre cela parait d’une évidence et d’une simplicité BREF ! ces vidéos son géniales, et même si t’es pas très vif tu comprends…il y a paquet d’apprenti pédagogue sur la toile mais lui c’est le MUST !!!Quant à toi Aurélien je vais devoir quand même t’épingler de nouveau … Tu ne connais pas Paco Sery et tu te tiens un blog qui s’appelle le batteur sans limite ??? Il y a pléthore d’excellent batteurs mais lui dans le genre sans limite c’est pas mal du tout…tu parles souvent de double pédale ou plans métal ( certainement ta culture musicale et ton style principa) mais il faut revoir un peu tes fondamentaux si tu veux échanger d’égal à égal avec tes invités ( Et Zawinul j’hallucine..) amicalement Laurent.

    • Aurélien Says: juillet 24, 2016 at 6:17

      Salut Laurent,

      Effectivement ses vidéos et ses qualités de pédagogue ne laissent pas indifférent !

      Merci pour tes encouragements concernant l’interview 😉

      Que ce soit clair concernant le titre de mon site : « Batteur sans limite » n’est pas ce que je suis aujourd’hui mais plus une vision, un objectif. Je veux être capable de jouer tout ce que je peux imaginer et chanter. Que le travail du son et la technique ne soient pas des limites dans mon expression musicale. Un objectif et un développement sans fin très probablement, mais certainement pas l’affirmation de mes compétences actuelles.

      Devenir un batteur sans limite est un voyage au cours duquel j’apprends énormément, je fais beaucoup de belles rencontres (comme Cédric) de batteurs qui partagent des choses qu’ils ont mis des années à apprendre, et j’ai des lecteurs qui sont intéressés par le sujet et me font souvent des remarques pertinents qui challengent ma vision des choses et me font sortir de ma zone de confort. Ils me font grandir.
      C’est valable autant pour le travail de l’instrument que pour la culture autour de l’instrument (batteurs, groupes, histoire de l’instrument etc.).

      Je considère que j’échange d’égal à égal avec mes invités. Ils sont humains, moi aussi.

      Par contre concernant la batterie ils ont tous une (immense) longueur d’avance, et ont atteint des niveaux et un ensemble de connaissance que je ne possèderai peut-être jamais.

      Mais je suis heureux d’apprendre avec eux et de le partager, pour que toi et les autres auditeurs puissent aussi profiter des ces perles.

      Et dans le processus, j’apprends, je grandis, je découvre de nouveaux artistes durant ce magnifique voyage.

      On ne né pas en connaissant Paco Séry : on le découvre en étant ouvert et en s’intéressant à son instrument.

      Comme tu l’as bien compris ma culture de l’instrument n’a pas été fondée sur une culture jazz, et il y a certainement un paquet d’autres Paco Séry que je ne découvre qu’aujourd’hui. Donc sache le tu risques d’être à nouveau indigné dans un prochain podcast : je n’ai pas la science infuse, pauvre de moi =)

      J’espère que ça ne t’empêchera pas de découvrir des choses intéressantes qui t’aident à progresser derrière ton instrument et à t’ouvrir l’esprit.

      Bien à toi,

  3. Salut Aurelien
    Super interview et j’aime beaucoup les vidéos de Cedric, bien péchu et très intéressante et instructive.
    Le podcast est juste un peu long, enfin c’est surtout que je n’ai pas pu écouter jusqu’au bout car je manque clairement de temps libre, bravo continu et d’ailleurs je suis tout à fait d’accord avec Cedric sur le principe des cours particulier est vraiment le plus efficace mais on ne peut malheureusement pas toujours prendre les cours trop loin et du coup comment faire et pour internet c’est GÉNIAL!!!!
    Et d’ailleurs si quelqu’un comme toi ou Cedric pouvez donnez quelques astuces et conseils pour des jeunes qui souhaitent s’améliorer ou apprendre à faire un solo en laissant des commentaires sur mon blog , VOUS TOUS BIENVENUE !!!
    cliquez sur le lein pour acceder à mon article

    Merci a tous

    http://faire-sonner-sa-batterie.com/vos-ides-pour-faire-un-super-solo-de-batterie/
    Christophe FSB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *