Quels batteurs « normaux » m’inspirent ?

Quels batteurs « normaux » m’inspirent ?

Je viens de lire le dernier numéro de Mordern Drummer, et Matt Garstka (Animals as Leaders) y est interviewé​.

Il partage qu’à 14 ans, il jouait dans des bars et des clubs : il vivait déjà de la batterie.
Ensuite, il a fait Berklee, a fait une tournée avec un groupe de reggae pendant ses études, a enregistré un album jazz dans la foulée, et aujourd’hui il est dans un groupe de métal dans lequel il développe un jeu extrême. Il a 27 ans.

​​​Comme vous certainement, je ne vivais pas de la batterie à 14 ans, je n’ai pas fait Berklee et je ne suis pas aussi à l’aise en reggae qu’en jazz ou en métal.

Évidemment les magazines adorent ce type de batteurs (et nous aussi). C’est extraordinaire et c’est tout à fait normal que ça attire l’attention.

Mais si ça peut inspirer, ça peut aussi décourager quand on voit le MONDE qu’il y a entre ces batteurs et nous.

Du coup, je me pose cette question :
Quels batteurs « normaux » m’inspirent ?

Quels batteurs qui n’ont pas commencé à taper sur des casseroles à 3 ans, qui n’ont pas enregistré d’album à 11 ans, qui n’ont pas fait Berklee m’inspirent ?

L’idée est de penser à un batteur qui a un parcours plus « normal » auquel je pourrais alors m’identifier plus facilement.

Je pense que ce serait une excellente source de motivation que de se faire une liste personnelle de batteurs « normaux ».
Des batteurs qui ont commencé la batterie en étant ado (voire plus tard). Qui ont travaillé dur pour arriver là où ils en sont (ce qui ne veut pas dire que les autres ne travaillent pas dur) et qui ne sont pas forcément capable de jouer la Black Page de tête.

Et peut-être que je ne lis pas assez d’interview car je suis pas capable de citer ces batteurs spontanément (ce qui me perturbe !). Je les ajouterai ici au fur et à mesure.

Dites-moi dans les commentaires :
Quels sont les batteurs « normaux » qui vous inspirent ?

Aussi, peut-être que votre ressenti est complètement différent. Peut-être que ce que vous recherchez ce sont les histoires de batteurs qui ont commencé tout petit et fait toutes les grandes écoles.

Je suis curieux d’avoir votre retour sur le sujet =)

Dites-le moi dans les commentaires, j’ai hâte de lire ça et je vous dis à bientôt !

 

Aurélien

Share

Comments

  1. Salut Aurelien alors moi perso je regarde Plus ces interviews en effet entre ceux qui ont commencé tôt ceux qui on commencé tard avec un talent de ouf à la base et qui t en mette pleins la vue à chaque demo me lasse. On a juste l’impression d’être des merdes même en bossant en se disant mais comment font ils ? Alors je joue me perfectionne m’amuse sur l’instrument sans me dire lui es meilleur que moi etc…. j’avoue sinon t très vite démotivé.

    • Aurélien Says: avril 27, 2017 at 5:41

      Yes dans certains cas on peut s’identifier au batteur et ça marche, et évidemment ils partagent des pépites comme la manière dont ils travaillent pour atteindre de tels résultats qui peut aussi être très intéressant et du coup motivant 🙂

      • Oui c est sur mais tout ce qui est démos, etc j ai arrêté genre Chris coleman par exemple Par contre en effet beaucoup donné des explications très intéressant

    • la premiere des choses….se faire plaisir……

  2. Bonjour !
    Je suis d’accord avec toi.
    Personnellement j’admire les batteur du genre Joey Jordison qui a découvert a batterie a 17 ans, et qui a réussi a devenir ce qu’il est en quelque années. Apres il y a Phil Rudd la batteur d AC/DC qui, certes, ne fait pas grand chose d’exceptionnel, mais qui est plus normal dans cette idée. Je pense que l’on peut aussi parler des batteurs de Mass Hysteria, de Loudblast, qui n’ont pas de technique énorme, mais qui reste bon tout en étant « normaux »

  3. J’ai commencé la batterie à l’âge de 18ans au lycée et je suis autodidacte! J’ai bientôt 34 ans, ça ne fait que depuis quelques années que j’ai réellement commencé à travailler notre instrument et je dois dire que oui je dois bosser dur et je travaille dur pour avoir le niveau que j’ai aujourd’hui! De tte façon ce sera toujours comme ça on va mettre tte une vie pour avoir un niveau d’enfer quand des gamins ou gamines de 12 ans vont savoir le faire à cet âge! Bref le plaisir c’est le plus important!!!

  4. Christophe Déchamps

  5. Bonjour,
    Oui ça me décourage pas mal aussi cet étalage de technique et de diplômes.
    Mais au final est ce que la musicalité est meilleure ? pas sûr à tous les coups.
    Bon je vais dire un truc que tout le monde connait mais réécoutons les Beatles et la musicalité incontestée apportée par Ringo Starr.
    Sinon des batteurs normaux qui ont marqué par leur style ou tout simplement qui cartonnent dans des groupes, à froid me vient à l’idée Ian Paice (Deep Purple, 68 ans et toujours en activité), Dominic Howard (Muse), Larry Mullen Jr (U2), John Bonham a eu l’étincelle divine du batteur très jeune semble t’il mais n’a pas fait de grandes écoles …
    Tiens je vois qu’il y a bcp de gauchers dans cette liste …. Hasard ?
    Bon voilà de quoi nous remonter le moral 🙂
    Cécile

  6. Matt Helders de Arctic Monkeys à commencé vers 15/16 ans et il est pourtant un excellent batteur !
    « Agile Beast », comme on le surnomme, allie précision et puissance de jeu phénoménale !
    Sa puissance sur Brianstorm en live est hallucinante !

  7. Comment sait-on si l’on est doué pour la batterie ?
    Y-a-t-il des gestes techniques qui révèlent des dispositions ?
    Comment savoir si l’on n’est pas dans la comparaison ?

  8. Philippe Bégin Says: mai 3, 2017 at 6:53

    il faut chercher à devenir meilleur, ce qui aide peut-être à devenir une meilleure personne…J’aime bien les monstres, en sport comme en musique, mais j’aime aussi les gens qui se donnent du mal pour progresser. Je me fais plaisir après 1 an de batterie en découvrant les exos fondamentaux de la méthode agostini, mes cours, je ne serai jamais D Weckl, J Morello ou Chris Dave, ni même à la moitié du niveau de mon professeur…Tant pis!

    • Aurélien Says: mai 15, 2017 at 10:12

      Oui, et ça ne t’empêchera pas d’être heureux 🙂

      Aussi, il faut se rendre compte qu’être un Dave Weckl ou autre Thomas Lang, c’est un choix de vie : l’implication recommandé, en temps et en énergie est énorme.
      Comme un sportif de haut niveau.

      Du coup c’est aussi une question à se poser : suis-je prêt à accepter que 95% de ma vie tournera autour de la batterie ?

  9. Théo P Says: mai 16, 2017 at 7:04

    En tout cas je suis vraiment d’accord avec vous car meme moi qui n’ai jamais pris de cours de batterie en 8 mois je joue deja dans un groupe dernierement a fait un festival et maitrise pas mal de technique ( 2/3 ). Deux mots volonté et perseverance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *