4 techniques de motivation pour travailler la batterie

4 techniques de motivation pour travailler la batterie

J’ai récemment reçu un email d’un certain Thierry qui a arrêté la batterie plusieurs années et, maintenant qu’il s’y remet, aimerait être plus motivé. C’est une question que j’ai souvent, j’ai donc écrit cet article dans la foulée. L’idée est de partager 4 techniques qui marchent pour moi et de découvrir VOS techniques ! Alors je vous invite à partager dans les commentaires ce qui marche pour vous 😉

 

Clarifier ce que je veux améliorer

CLARTÉ CLARTÉ CLARTÉ.

En musique comme dans n’importe quel domaine, c’est fondamental.

Pour moi, c’est presque une philosophie de vie : je l’applique dans ma vie avec les objets que j’achète, ma communication, mon blog, ma femme, ma famille etc.

J’essaie toujours d’être aussi clair que possible. Et quand quelque chose n’est pas clair, ça me frustre énormément.

Je pense que la clarté est un pilier de la motivation car elle permet au cerveau d’agir sans être perturbé par un bruit inutile.

Exemple : si je me dis que je veux améliorer ma main faible, c’est vague. On parle de quoi ? La vitesse ? L’indépendance ? Améliorer à quel point ? Comment saurai-je que j’ai effectivement améliorée ma main faible ?

J’aurais donc toutes les excuses du monde de ne pas travailler car je ne sais pas quoi travailler précisément.

Alors que si je me dis « je veux pouvoir jouer des croches à 200bpm à la main gauche pendant 2 minutes », je suis ultra clair.

Je sais dans quoi je me lance, je peux savoir quand j’aurai atteint cet objectif, et je vais donc pouvoir créer un plan d’action pour atteindre cet objectif.

Plus d’excuses possibles. Dans tes dents Procrastination.

Pour aller plus loin, voir les articles sur les objectifs et sur le plan d’action.

 

Utiliser une chanson comme un objectif

En ce moment, il y a 2 choses que j’aimerais vraiment améliorer dans mon jeu : mon shuffle, et la vitesse à la double pédale.

J’ai trouvé 2 chansons qui correspondent parfaitement à ce que j’aimerais maîtriser (en terme de groove et de vitesse).

Ces 2 chansons forment donc « le but à atteindre ». Comme on l’a vu avant, c’est une manière d’avoir un objectif clair.

Pour moi, cette technique fonctionne bien mieux que de se dire « je veux savoir jouer la page X d’Agostini Volume 238 ». Aussi, on « musicalise » le travail de la technique.

Rosanna de Toto pour le Shuffle, of course :

Remembrance de Gojira pour la double pédale :

 

Modifier sa batterie

Nettoyer, enlever un fût, changer les peaux, déplacer une cymbale etc.

Pour moi, c’est essentiel pour 2 raisons :
  • créer de la nouveauté / du changement, ce qui me donne envie de redécouvrir ma batterie
  • m’assurer que je puisse me concentrer à 100% sur le jeu, et pas sur un pied de cymbale bancal ou un siège qui grince

Un bureau sur lequel des stylos et des feuilles trainent partout va drainer mon énergie.

Un bureau sur lequel les feuilles sont bien empilées et classées, les stylos sont rangés dans une boîte et j’ai de la place pour manipuler ce que je veux me motivera.

L’idée est la même avec la batterie.

 

Créer de la nouveauté

Comme on peut le faire en nettoyant sa batterie, on peut le faire en achetant une nouvelle cymbale d’effet ou une cloche par exemple.

Ça marche aussi très bien en étudiant un nouveau style.

j’ai commencé à apprendre le hip hop grâce à groove essentials de Tommy Igoe et des fois j’ai pas « envie de faire de la batterie » mais j’ai « envie de bosser les grooves hip hop de tommy Igoe ».

Ça permet de sortir d’une routine qui peut détruire la motivation.

 

 

Et vous, quelles techniques utilisez-vous pour vous motiver ?

Je vous invite à le partager dans les commentaires =)

À bientôt,

 

Aurélien

Share

Comments

  1. Tout à fait d’accord avec toi concernant la routine !!
    Ce qui peut arriver lorsque tu vas répéter avec tes groupes chaque semaine, tu sais que tu vas jouer les mêmes morceaux (en plus des phases compos) et généralement il y a moins de plaisir à les jouer en répète qu’en live…

    Personnellement, ce qui me motive à jouer tout seul est tout simplement le fait de passer des pages de différentes méthodes en tout genre, de voir mon évolution en feeling, vitesse, précision. Car une fois que je maîtrise de nouvelles techniques, je peux les appliquer dans les nouvelles compos avec mes groupes et m’éclater 🙂
    Evidemment certaines prennent des semaines (voire des mois) pour que je les maîtrise, d’autres quelques heures… le tout est de ne rien lâcher et continuer à pratiquer, il n’y a que le travail qui paye selon moi.

    • Salut Anthony,

      Merci pour ton commentaire !

      Yes, rien de plus motivant que de constater son évolution. Surtout quand c’est tellement bien intégré qu’on peut le ressortir en impro =)

      À bientôt

  2. Bonjour Aurélien,

    bravo pour l’article!
    seriez-vous intéressé d’essayer notre application isYOURteacher ?
    nous pouvons vous créer un compte si vous le désirez.

    dans l’attente,

    Cordialement,
    Damien & Alex, co fondateurs

  3. Salut! De par mon métier de prof j’ai pris conscience de points importants:
    – On est plus motivé avec des objectifs à court terme qu’à long terme.
    – On prend difficilement la mesure de ses progrès.
    – On est pas organisé, donc on se perd rapidement ou on s’impatiente.

    On peut donc se mettre à travailler plus efficacement en:
    – Définissant l’objectif à long terme, et en le divisant en plusieurs petites étapes plus faciles.
    – On défini clairement les critères de réussite et on estime – soit le temps de travail que ça demande – soit une date limite pour réussir.
    – On planifie au mieux sa pratique, à la fois les créneaux de travail, les exercices à faire et surtout la méthodologie (il faut demander conseil si besoin).
    – On peut s’enregistrer sur des exercices/morceaux type au tout début, puis à nouveau intervalles réguliers (relativement espacés, par exemple tous les 25% du temps de travail prévu). Ça permet d’avoir du recul sur les progrès accomplis, ensuite on coche les étapes réussies!
    – On peut aussi en parallèle travailler des exercices dans un genre totalement différent de son objectif. Ça permet de souffler un peu et d’éviter trop de routine, et ça peut donner de nouvelles perspectives et compétences utiles.
    J’espère que ce sera utile!

    • Salut Simon,

      Merci pour ton commentaire, plein de bon sens !

      Ta méthode me paraît efficace et directement applicable oui.

      Merci pour ce partage d’expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *