4 excellents batteurs qui ont un Jeu Ouvert

4 excellents batteurs qui ont un Jeu Ouvert

Le jeu ouvert (open-handed en anglais) est une manière de jouer avec les bras décroisés lorsqu’on utilise le charleston ou toute autre cymbale qui serait du côté du charleston.

Peu de batteurs apprennent cette méthode, alors qu’elle présente pas mal d’avantages.

J’ai sélectionné 4 batteurs qui maîtrisent cette manière de jouer.

C’est parti !

 

Claus hessler

Probablement un des batteurs les plus demandés par les batteurs : en tant que clinicien, pédagogue, coach, son nom revient partout dans le monde de la batterie.

Claus est un des maîtres du jeu ouvert, et il a d’ailleurs écrits 2 méthodes sur le sujet (volume 1 avec une très belle pochette ! et volume 2).

C’est le premier nom qui me vient en tête quand je pense « jeu ouvert ».

Regardez la facilité avec laquelle il passe d’un groove dirigé par la main droite à un groove dirigé par la main gauche :

 

Ilan Rubin

Il fait de plus en plus parler de lui, et bien qu’il ait aussi une technique extraordinaire son approche semble plus atteignable, plus facile à reproduire (dans une certaine mesure, on s’entend…).

Regardez à 2:50 😉

En plus les éléments de son kit sont relativement espacés, ce qui permet de bien visualiser comment il peut se balader sur son kit grâce au jeu ouvert :

 

Simon Phillips

Une autre légende très connue pour son jeu ouvert.

Il nous explique comment il en est venu à jouer de cette manière, après avoir ajouté un tom au dessus du charleston.

Et ça groove =)

 

Ray Luzier

Un peu comme Claus, Ray Luzier a un kit bien fourni et relativement symétrique pour lequel le jeu ouvert est parfait.

Cette vidéo en montre très bien l’intérêt : pouvoir se balader sur les toms et les cymbales avec la main forte sans être bloqué par l’autre main.

 

Alors pourquoi on apprend pas tout de suite à avoir un jeu ouvert ?

Très bonne question Aurélien !

Personnellement, aucun de mes professeurs ne m’avait parlé de cette technique quand j’ai commencé.

Aujourd’hui, j’ai tendance à jouer ouvert de manière naturelle lorsque je garde un groove très simple, sans ghost notes.

Je sais pas pourquoi et je n’en utilise pas les bénéfices finalement : ça s’est juste développé naturellement.

Par contre, dès qu’il s’agit d’ajouter des ghost notes c’est la panique. Il faudrait que je pratique ça pour pouvoir le faire proprement.

Et c’est précisément pour ça que je ne le fais pas.

Il y a tellement de choses que j’aimerais apprendre à la batterie que je n’ai pas envie de revoir des grooves que je maîtrise déjà pour les maitriser en dirigeant avec ma main faible. 

C’est le plus gros désavantage que je vois à cette technique. Évidemment, il ne concerne pas les batteurs qui commencent et qui peuvent directement tout apprendre en jeu ouvert.

Mais je suppose que cette manière de jouer est peu développée car peu de professeurs la maîtrisent.

L’extrème majorité des batteurs (et professeurs) jouent croisés, et c’est probablement pour ça que l’on continue à apprendre à jouer croisé.

Peut-être qu’un jour il y aura de moins en moins de batteurs qui jouent croisés, tout comme il y a de moins en moins de batteurs qui utilisent la prise tambour ?

 

Une vidéo intéressante sur les désavantages du jeu ouvert, tourné par un batteur au jeu ouvert :

 

Du coup je suis curieux :
Vous avez appris à jouer ouvert ?
Vous pensez quoi de cette manière de jouer ?

 

Je vous invite à me le dire dans les commentaires =)

Belles découvertes et à bientôt,

 

Aurélien

 

P.S : le Programme Spécial Main Faible est encore à -50% jusqu’à ce jeudi (6 mars 2017) minuit !
Tous les cours offerts ont déjà été pris mais tu peux encore profiter de la promotion en cliquant ici.

 

Motivé à aller plus loin ?

Recevez gratuitement 4 exercices pour améliorer votre main gauche

    • 1 exercice de précision
    • 1 exercice de vitesse
    • 2 exercices d'indépendance
Share

Comments

  1. Salut Aurélien,

    Merci pour cet article très bien documenté sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur.

    J’ai appris les bases de la batterie en croisé. Cependant, je suis gaucher et j’ai commencé à jouer sur un kit de droitier. Après 5 ou 6 ans de pratique, j’ai découvert le jeu ouvert et j’ai eu envie d’essayer. Après quelques mois, j’ai définitivement adopté cette position qui est finalement beaucoup plus naturelle pour moi. Cela m’a également permis d’équilibrer mon jeu et de donner la même importance à mes 2 mains. Ainsi, je peux maintenant alterner main droite / caisse claire + main gauche / charley puis main droite / ride + main gauche / caisse claire. J’ai également l’impression que cela me donne plus de liberté de mouvement.
    Le passage du croisé au décroisé n’a pas été très compliqué et, une nouvelle fois, cela s’est fait plutôt naturellement.
    Si cela t’intéresse, j’ai partagé cette expérience il y a quelques mois sur mon blog (http://rimshotetghostnote.fr/le-jeu-ouvert-premiers-rythmes-743/).

    A+
    FR[ed]C.

  2. Olivier Boré Says: juillet 28, 2017 at 3:57

    Salut Aurélien très intéressant, J’ai découvert cette technique avec mon prof de batterie Brandon Khoo depuis que je suis a Singapour. (C’est la aussi que j’ai appris la Moeller technique), qui lui avait été apprise par Dom Fomularo (lui meme élève de Jim Chaplin (éleve de Stanford Moeller)
    Dom, avec qui j’ai eu l’occasion d’avoir des master class, m’a expliqué le pourquoi du croisé… la batterie moderne a été inventé par des joueurs de Jazz qui n’avaient pas les moyens de se payer 3 personnes (un aux cymbales, un a la grosse caisse et un au tambour) L’idée géniale a été de se dire que « mes mains sont occupées mais pas mes pieds », et c’est la grosse caisse qui a été mise sur la tranche et ensuite une pédale a été rajoutée, de manière naturelle (90% de droitiers) cette grosse caisse a été mise à droite. Lorsque le Hit Hat, a été inventé dérivé des cymbales, avec un mécanisme aux pieds, le pied droit étant déjà pris, le Hit Hat s’est donc retrouvé à gauche…et du coup le jeu croisé qui va à l’encontre d’un geste naturel était né…
    Pour se qui concerne du jeu open handed : Cette idée d’avoir une position plus naturelle a été créée par Jim Chaplin basée sur l’observation des absolute beginners qui ne croisent jamais lorsqu’ils jouent de la batterie pour la première fois. J’ai la chance d’avoir appris cette technique par des professeurs qui l’ont appris en ligne directe par l’inventeur de cette technique, tout comme Clauss Hessler (élève de Jim Chaplin) et qui a d’ailleurs co-écrit avec Dom F. en 2008 et 2011 « Open handed playing vol.1 et 2) référence en la matière. Aujourd’hui avec ceux qui débutent, je leur apprend directe la technique open handed, et je pousse le vice de temps en temps a inverser volontairement la grosse caisse côté gauche pour qu’ils apprennent dés le début à rééquilibrer non pas que la main faible, mais aussi le pied faible, c’est ainsi qu’ils gagent plus rapidement en indépendance pour chaque membre. Merci encore Aurélien pour « détabouiser » la technique, La batterie est un des instruments les plus récents, nous en sommes aussi encore a certains balbutiements en ce qui concerne son enseignement… mais les choses bougent !

  3. Salut Aurélien,

    Bravo pour ton article qui touche un sujet encore plutôt « tabou » dans le monde de la batterie! 🙂

    Perso, j’ai joué croisé pendant les 7-8 premières années de ma vie de batteur, et après avoir terminé un cursus de formation professionnel en musique, j’ai fait le choix de tout changer et de « réapprendre » en déroisé. Ce fut l’une des décision les plus impactante de ma carrière et je n’en regrette pas du tout le temps d’adaptation!

    Du coup, je tiens à soulever un point que je trouve important et que j’ai lu dans le commentaire de Guillaume. Je ne crois pas que ça prenne 2 fois plus de temps à apprendre la batterie lorsqu’on fait le choix de jouer décroisé, car tout n’est pas à réapprendre de 0. Ce n’est qu’une adaptation que le cerveau doit comprendre. L’idée qu’on dédouble la tâche de travail est un mythe qui semble d’ailleurs se confirmer auprès des élèves que je forme et qui choisissent de jouer ouvert…

    C’est comme si une fois que le cerveau a compris la séquence à faire d’un côté, il n’y a qu’un « flip » à faire dans le programme mental. Il ne faut pas tout reconstruire le programme de 0… J’en ai même discuté à des élèves pas plus tard que hier et 3 sur 3 m’ont dit que si apprendre un rythme leur prenait 10 minutes, alors il n’en faut que 3 de plus pour l’adapter au jeu ouvert. Donc ce n’est pas le double.

    Et je crois même que ça devient encore moins long plus le cerveau s’habitue à faire ce « flip » gauche-droite. Oui, au début, c’est dérangeant et ça donne l’impression de progresser moins rapidement, mais c’est un mur à franchir (un palier) qui ne dure que quelques jours, voir quelques semaines tout au plus si on s’y met sérieusement.

    Et en même, temps, il faut faire attention de ne pas tomber dans le culte du « open-hand ». Je ne crois pas que ce soit mieux ou moins bien, je crois que c’est différent et que ça permet d’approcher et de penser la batterie différemment! Voilà tout!
    La batterie est un instrument encore très jeune et il y a tant de choses encore inexplorées. Pour moi, le open-hand me permet d’explorer à ma façon et je crois que chacun doit faire le choix qui lui convient le mieux!

    A+
    Manu

    • Aurélien Says: avril 5, 2017 at 5:09

      Merci beaucoup pour ce commentaire Manu,

      Effectivement c’est une nouvelle piste à explorer, qui permet de s’exprimer d’une manière différente.
      À chacun de faire son choix

  4. Bernard Says: avril 5, 2017 at 4:52

    Bonjour, Le sujet est intéressant, passionnant même. Je suis naturellement ambidextre, ce qui fait que j’ai appris à jouer tout naturellement en ouvert comme en croisé, je peux très bien jouer un rythme en croisé puis passer sans même m’en rendre compte à jouer le même rythme (au temps suivant) en jeu ouvert. Je suis pourtant débutant à la batterie. Il ne faut pas pour autant croire qu’être ambidextre est un avantage. Bien sur dans la vie courante c’est intéressant. Le gros inconvénient c’est u’un ambidextre sera toujours plus lent qu’un droitier ou un gaucher. Pour attraper un ballon que quelqu’un lui lance par exemple, le droitier tendra instantanément la main droite pour recevoir le ballon, pareil pour le gaucher. Pour l’ambidextre va se poser la question suivante: avec quelle main vais-je attraper le ballon. Ce temps de réflexion dure qu’une fraction de seconde, mais est suffisant pour rater le ballon. Le problème se transpose à la batterie, il faut obligatoirement jouer les même rythmes avec les deux mains, pour ne pas voir resurgir ce problème au beau milieu d’un break. Voilà pourquoi aujourd’hui j’avance doucettement à la batterie. Par contre en parallèle je me suis mis au saxo, et là aucun soucis.
    Merci.

    • Aurélien Says: avril 5, 2017 at 5:06

      Salut Bernard,

      Très intéressant, je n’avais pas encore rencontré ce cas.
      Du coup quand tu apprends un nouveau rythme qui sera difficile pour toi, instinctivement, il n’y aura pas une main que tu auras tendance à mettre sur le charleston ?

  5. Salut Aurélien, effectivement super intéressant le jeu ouvert !
    Perso je m’y suis déjà essayé en mettant une ride à gauche, ou encore en mettant un tom bass à gauche à la Dave Weckl.
    C’est vrai que ça ouvre vraiment de nouvelles possibilités. Mais sinon dans mon drumset je met très souvent une charley fermée à droite, ce qui ouvre le jeu… à gauche !
    Sinon un de mes batteurs préférés qui joue ouvert, c’est le « grand » Paco Sery : https://youtu.be/6QI7aTVlP68
    Tout simplement énorme !

    Be blessed.

  6. Cécile Says: avril 4, 2017 at 7:23

    Bonjour Aurélien,
    Merci pour cet article très intéressant (comme d’hab :-))

    Pour ma part il m’arrive de jouer ouvert de temps en temps, ne serais ce que pour faire travailler ma main gauche (main faible) et pour développer l’ambidextrie qui sert toujours à la batterie. Ou pour soulager la droite, ou tout simplement si je reprends le plan d’un batteur qui joue ouvert c’est plus naturel de faire comme lui.
    Sinon j’ai appris croisé et suis la plupart du temps en croisé, et beaucoup plus à l’aise ainsi ! ouvert j’ai un jeu basique.

    Mais je pense que il y a la raison suivante au jeu croisé :
    la GC étant très utilisée (historiquement sur tous les temps) on l’a mise à droite, côté plus agile et naturel pour les droitiers. Du coup ou mettre le HH ? à gauche….
    MAis c’est la main qui est sur le HH qui a le plus de travail, donc on utilise naturellement notre main forte, et la faible qui a moins de boulot se cantonne surtout CC …
    C’est peut etre pas du tout l’explication ….

    Perso si c’était moins cher et sur que ce soit fiable je pense que l’idéal serai décroisé avec le HH au dessus de la GC mais la pédale à gauche, avec un HH à câble.
    Ca me semble le plus ergonomique. J’ai jamais osé en acheter pour tester.

    Pardon pour mon roman batteuristique 😉
    Cécile

    • Aurélien Says: avril 4, 2017 at 8:52

      Salut Cécile,

      Merci pour ton commentaire, et c’est marrant il tombe à pic je me retrouve vraiment dans ce que tu dis !

      Pour le côté historique je sais pas si c’est de là que ça vient mais j’ai entendu d’autres batteurs confirmer cette théorie : grosse caisse et hh sont les plus joués donc on utilise les membres les plus agiles, donc le côté droit. Ça me paraît logique mais à vérifier.

      Concernant le jeu ouvert lorsqu’on joue les parties d’un autre batteur, je me posais cette question récemment en reprenant « Cissy Strut » des Meters.
      Zigaboo joue le charleston avec les 2 mains, du coup j’ai commencé comme ça.
      La vitesse n’est pas élevée mais en utilisant les 2 mains il arrive vraiment à avoir des nuances très intéressantes au charleston.

      Et pour reproduire ces nuances finalement j’étais plus à l’aise en jouant le hh uniquement avec la main droite, ce que j’ai donc continué à faire.

      Mais c’est vraiment intéressant de se poser ce type de question =)

      Et concernant le charleston à cable moi je vais bientôt craquer : je n’arrive pas à trouver THE position idéale en ayant une double pédale.

      • Cécile Says: avril 4, 2017 at 9:02

        Ah oui avec la double pédale j’ai jamais réussi à trouver THE position non plus… Mais comme j’en joue presque pas …. 🙂
        Cissy Trust je le joue aussi que main droite, j’ai mm pas essayé autrement …
        Merci de ton retour su tu achètes ces HH à câble ! 🙂

  7. Guillaume Gibert Says: avril 4, 2017 at 4:26

    Salut Aurélien.

    La batterie est un instrument polyrythmique. Chaque instrument a son propre rôle et donc chaque membre a son rôle. Le pied droit, la grosse caisse, le gauche la hh, la main gauche la caisse claire, la droite les notes répétées en batterie. La difficulté première de l’instrument c’est d’acquérir une indépendance pour chaque membre. C’est long…
    Un jeu ouvert demande en fait aux membres supérieurs de réaliser plusieurs rôles. L’apprentissage est donc deux fois plus long… pour au final faire la même chose, ou presque. Certe il y a des avantages à jouer ainsi mais comme tu le dis, il y a tellement de choses à voir dans la batterie qu’il faut faire des choix. Est-ce le plus judicieux ?

    Comme toute technique, je pense qu’il faut la développer si on en ressent le besoin, si on pense qu’elle a une utilité musicale dans notre jeu.

    • Aurélien Says: avril 4, 2017 at 8:45

      Salut Guillaume,

      Merci pour ton commentaire !

      Oui je suis d’accord avec toi.

      Pour un batteur qui commence je pense que c’est une excellente chose de commencer avec un jeu ouvert.
      Mais une fois qu’on est habitué à un jeu croisé, il faut vraiment se demander si ce travail de l’instrument peut être une priorité ou si on préfère développer d’autres aspects de son jeu.

  8. DEJOIE Jean-Charles Says: avril 4, 2017 at 4:14

    Super Aurélien ! Un sujet oh combien important pour nous. Merci ! Mais… Pourrais-tu aussi parler des batteurs de jazz qui, à l’instar des batteurs actuels, ont développé en leurs temps, des concepts similaires, basés sur l’inter-dépendance des 4 membres, où la polyrythmie était déjà une constante. Les exemples sont légions. Encore merci pour ton implication dans le monde des drummers ! Longue vie !!!

    • Aurélien Says: avril 4, 2017 at 8:43

      Salut Jean-Charles,

      Merci pour ton commentaire !

      Effectivement vous êtes nombreux à vouloir un retour aux sources on dirait, ça m’inspirera pour les prochains articles 😉

object(WP_Post)#9398 (24) { ["ID"]=> int(1373) ["post_author"]=> string(1) "1" ["post_date"]=> string(19) "2017-04-04 15:19:15" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-04-04 13:19:15" ["post_content"]=> string(4713) "Le jeu ouvert (open-handed en anglais) est une manière de jouer avec les bras décroisés lorsqu'on utilise le charleston ou toute autre cymbale qui serait du côté du charleston. Peu de batteurs apprennent cette méthode, alors qu'elle présente pas mal d'avantages. J'ai sélectionné 4 batteurs qui maîtrisent cette manière de jouer. C'est parti !  

Claus hessler

Probablement un des batteurs les plus demandés par les batteurs : en tant que clinicien, pédagogue, coach, son nom revient partout dans le monde de la batterie. Claus est un des maîtres du jeu ouvert, et il a d'ailleurs écrits 2 méthodes sur le sujet (volume 1 avec une très belle pochette ! et volume 2). C'est le premier nom qui me vient en tête quand je pense "jeu ouvert". Regardez la facilité avec laquelle il passe d'un groove dirigé par la main droite à un groove dirigé par la main gauche : https://www.youtube.com/watch?v=VazteYqFGnM  

Ilan Rubin

Il fait de plus en plus parler de lui, et bien qu'il ait aussi une technique extraordinaire son approche semble plus atteignable, plus facile à reproduire (dans une certaine mesure, on s'entend...). Regardez à 2:50 ;) En plus les éléments de son kit sont relativement espacés, ce qui permet de bien visualiser comment il peut se balader sur son kit grâce au jeu ouvert : https://www.youtube.com/watch?v=-CwASFrwkAc  

Simon Phillips

Une autre légende très connue pour son jeu ouvert. Il nous explique comment il en est venu à jouer de cette manière, après avoir ajouté un tom au dessus du charleston. Et ça groove =) https://www.youtube.com/watch?v=o1jPudE8eRE  

Ray Luzier

Un peu comme Claus, Ray Luzier a un kit bien fourni et relativement symétrique pour lequel le jeu ouvert est parfait. Cette vidéo en montre très bien l'intérêt : pouvoir se balader sur les toms et les cymbales avec la main forte sans être bloqué par l'autre main. https://www.youtube.com/watch?v=eD3A4QYEguc  

Alors pourquoi on apprend pas tout de suite à avoir un jeu ouvert ?

Très bonne question Aurélien ! Personnellement, aucun de mes professeurs ne m'avait parlé de cette technique quand j'ai commencé. Aujourd'hui, j'ai tendance à jouer ouvert de manière naturelle lorsque je garde un groove très simple, sans ghost notes. Je sais pas pourquoi et je n'en utilise pas les bénéfices finalement : ça s'est juste développé naturellement. Par contre, dès qu'il s'agit d'ajouter des ghost notes c'est la panique. Il faudrait que je pratique ça pour pouvoir le faire proprement. Et c'est précisément pour ça que je ne le fais pas. Il y a tellement de choses que j'aimerais apprendre à la batterie que je n'ai pas envie de revoir des grooves que je maîtrise déjà pour les maitriser en dirigeant avec ma main faible.  C'est le plus gros désavantage que je vois à cette technique. Évidemment, il ne concerne pas les batteurs qui commencent et qui peuvent directement tout apprendre en jeu ouvert. Mais je suppose que cette manière de jouer est peu développée car peu de professeurs la maîtrisent. L'extrème majorité des batteurs (et professeurs) jouent croisés, et c'est probablement pour ça que l'on continue à apprendre à jouer croisé. Peut-être qu'un jour il y aura de moins en moins de batteurs qui jouent croisés, tout comme il y a de moins en moins de batteurs qui utilisent la prise tambour ?   Une vidéo intéressante sur les désavantages du jeu ouvert, tourné par un batteur au jeu ouvert : https://www.youtube.com/watch?v=x4y5gYF0Yh0&t=184s  
Du coup je suis curieux : Vous avez appris à jouer ouvert ? Vous pensez quoi de cette manière de jouer ?
  Je vous invite à me le dire dans les commentaires =) Belles découvertes et à bientôt,   Aurélien  
P.S : le Programme Spécial Main Faible est encore à -50% jusqu'à ce jeudi (6 mars 2017) minuit !
Tous les cours offerts ont déjà été pris mais tu peux encore profiter de la promotion en cliquant ici.
 " ["post_title"]=> string(43) "4 excellents batteurs qui ont un Jeu Ouvert" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(10) "jeu-ouvert" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2017-04-04 15:22:33" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2017-04-04 13:22:33" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(36) "http://batteursanslimite.com/?p=1373" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(2) "17" ["filter"]=> string(3) "raw" }

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *