Morgan Berthet nous partage comment il a lancé sa carrière de batteur

Morgan Berthet nous partage comment il a lancé sa carrière de batteur

Morgan Berthet a fait le buzz il y a quelques semaines avec 2 vidéos de studio où il des plans assez énormes… c’était le moment de lui demander comment il en est arrivé à tourner avec un de plus gros groupes de métal tunisien et comment il a développé cette technique impressionnante.

 

Vous découvrirez

  • Comment il a rejoint des groupes comme Eths, Myrath et Eyeless
  • Sa manière d’aborder des plans de double pédale très compliqués
  • Comment il enregistre en studio
  • Le naturel et la simplicité avec laquelle sa carrière s’est créée

 

Les 2 vidéos qui ont fait le buzz

Le break

Incroyable pattern à la double pédale

 

Morgan Berthet

Facebook

Les groupes avec lesquels il joue :

Kadinja

Myrath

Frontal

Klone (uniquement les concerts)

 

Si comme moi et contrairement à Morgan Berthet vous avez encore besoin de travailler votre technique pour pouvoir jouer ce que vous voulez : j’ai fait 3 vidéos pour progresser plus rapidement, auxquelles vous pouvez accéder gratuitement grâce au formulaire en dessous de cet article.

Bonne écoute et à bientôt !

 

Aurélien

Share

Comments

  1. Salut Aurélien… Petit message pour te signaler l’apparition de beaucoup de message d’erreur sur les différentes pages de ton blog. Voila voila

    • Aurélien Says: août 19, 2016 at 1:56

      Salut Dario,

      Mince, merci beaucoup de le signaler. Ça t’est arrivé juste ces derniers jours ou plusieurs fois au cours des dernières semaines ?
      J’ai fait une grosse mise à jour il y a une semaine donc j’espère que ça vient de là…

      À bientôt

  2. Salut Aurélien,
    Impressionnant ce garçon :-)…Je suis assez d’accord avec lui quand il dit qu’à partir du moment où la technique est là, pas besoin de répéter des heures. Parfois j’arrive à un concert, et la chanteuse du groupe me dit : « on a une nouvelle chanson, et on la joue ce soir ^^ ».
    Au lieu de paniquer et faire pipi à la culotte, je laisse les autres commencer le morceau, puis je me greffe rapidement à eux dès que j’ai pigé l’ambiance ! Parfois je regarde vite fait les notes du bassiste ou du guitariste 🙂

    En tout cas, merci pour cette interview ! Belle découverte

    • Aurélien Says: août 26, 2016 at 4:43

      Salut Roxane,

      Bienvenue sur le blog !

      Oui effectivement, encore faut-il arriver à maîtriser assez la technique en question et après il semble que l’utiliser régulièrement est suffisant pour la maintenir.

      À bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *